Recherche

 

Les tavaux de recherche menés au laboratoire ECHO se concentrent sur l’interface entre l’hydrologie, la géomorphologie et l’écologie. L’objectif est d’établir une théorie générale en utilisant un ensemble d’analyses intégrées.

Un grand nombre de sujets sont liés à cette recherche, notamment la biodiversité des poissons d’eau douce dans les réseaux fluviaux, la végétation le long des systèmes ripariens ainsi que la dispersion historique des populations humaines le long de ces réseaux et l’influence de ceux-ci sur la dispersion des maladies aquatiques. En 2008, un ERC Advanced Grant a été attribué au projet sur les réseaux fluviaux comme couloirs écologiques d’espèces, de populations et de pathogènes de maladies aquatiques, ce qui fait de ce thème un axe central de nos recherches pour les quatre prochaines années.

Du fait des aspects communs que l’on peut trouver dans des structures dendritiques très variées, et ce malgré la grande complexité des différents écosystèmes, nous étudions ces aspects au sein du laboratoire ECHO, en nous basant sur un axe écohydrologique unique et cohérent, en utilisant des méthodes mathématiques similaires. Des modèles de métacommunautés et à base individuelle sont étudiés dans les contextes de l’hydrochorie, de la migration des populations et des espèces, ainsi que dans la dispersion de maladies aquatiques le long des couloirs écologiques. Ces modèles intègrent les particularités des structures géomorphologiques des bassins fluviaux. Une théorie générale, des travaux de terrain et des travaux numériques sur les effets des géométries dendritiques sur les processus et les dynamismes écologiques opérant dans les bassins fluviaux nous amèneront, nous l’espérons, à établir un nouveau domaine scientifique significatif. Les résultats d’une telle théorie se prêteront à résoudre des problèmes pratiques d’envergure, comme l’intégration de systèmes fluviaux dans la gestion des ressources à grande échelle, les stratégies spatiales pour préserver la biodiversité dans les eaux douces et l’efficacité des campagnes de prévention contre les maladies aquatiques.

Pour atteindre ces objectifs, les activités du Professeur Rinaldo et de ses collaborateurs scientifiques, de ses doctorants et post-docs au sein du laboratoire ECHO se répartissent dans les domaines suivants:

  • Modèles spatiaux explicites de dispersion du choléra (Enrico Bertuzzo, Lorenzo Righetto)
  • Durée de vie des espèces dans des environnements en réseaux (Enrico Bertuzzo, Samir Suweis)
  • La dispersion de zebra mussels dans les réseaux fluviaux (Lorenzo Mari, Enrico Bertuzzo)
  • Courbes débit-durée-fréquence écohydrologiques (Serena Ceola, Samir Suweis, Enrico Bertuzzo)
  • La théorie de la réponse hydrologique (Bettina Schaefli,Cara Tobin, Enrico Bertuzzo, Samir Suweis)
  • Le projet MINERVE (Cara Tobin, Ludovico Nicotina)
  • Les phénomènes de transport à l’échelle du bassin versant (Enrico Bertuzzo, Ludovico Nicotina)
  • La dynamique probabiliste des salinités du sol (Samir Suweis)